Cellulite

Les informations sur la tuberculose peuvent intéresser des ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en profiter !

TUBERCULOSE

Mode de Contagion, Diagnostic, Incubation, Isolement, Recommandations

 

 

Tuberculose - Définition

La tuberculose est une infection bactérienne qui affecte le plus souvent les poumons.

La tuberculose est une maladie contagieuse qui se transmet par éternuement ou par la toux via des gouttelettes contaminées par la bactérie de la tuberculose, plus connue sous le nom de Bacille de Koch, qui se retrouvent en suspension dans l’air et provenant d’une personne tuberculeuse.

Tuberculose : Recrudescence

Si dans le passé la tuberculose était considérée comme une des maladies de la pauvreté, car sa prévalence était plus élevée dans les pays en voie de développement que dans d’autres pays, on a constaté depuis 1985 une recrudescence alarmante de la tuberculose dans les pays développés, notamment avec l’apparition de l'épidémie du VIH-SIDA qui affaiblit les défenses immunitaires ainsi que l'émergence de bacilles multi-résistants aux antibiotiques.

En effet, il existe des souches de la bactérie de la tuberculose qui résistent aux antibiotiques les plus utilisés dans le traitement de la tuberculose. De ce fait, les personnes atteintes par la tuberculose active doivent prendre en même temps une association d’antibiotiques afin d’éradiquer l’infection et pour empêcher, par la même occasion le développement de la résistance aux antibiotiques.

Tuberculose : Symptômes

Toutes les personnes infectées par la bactérie de la tuberculose ne développent pas forcément la maladie.

En effet, il se pourrait que le système immunitaire détruise les bactéries. Le cas échéant, celles-ci peuvent rester dans l’organisme à l’état "dormant". A ce stade, aucun symptôme n’apparait et la tuberculose ne se transmet pas d’un individu à un autre. Ce qu’on appelle une infection tuberculeuse latente.

Si pour une raison quelconque, l’infection entre dans sa phase active, la tuberculose devient contagieuse.

Les symptômes courants de la tuberculose sont alors les suivant :

  • De la fièvre
  • Des sueurs nocturnes
  • Une toux persistante
  • Une perte de poids et d’appétit
  • Des frissons
  • Des expectorations de couleur inhabituelle avec ou sans présence de sang
  • Des douleurs thoraciques lors de la respiration ou pendant la toux

La forme la plus connue de tuberculose est la tuberculose pulmonaire. Mais la tuberculose peut se développer pour s’attaquer à d’autres parties du corps, y compris l’épine dorsale, les reins ou le cerveau.

Lorsque la tuberculose se développe en dehors des poumons, les symptômes varient en fonction de l’organe atteint. A titre d’exemple, la tuberculose de l’épine dorsale provoque des douleurs aux dos tandis que dans le cas d’une tuberculose rénale, l’apparition de sang dans les urines est le symptôme le plus révélateur.

Tuberculose : Mode de transmission

La tuberculose est une maladie contagieuse due à des bactéries projetées dans l’air environnant lorsqu’une personne tuberculeuse non traitée, parle, tousse, éternue, crache, rit ou chante.

C'est en inspirant cet air qu'une autre personne peut être infectée et être atteinte de tuberculose.

Bien que la tuberculose soit contagieuse, la contamination n’est pas systématique. La transmission de la tuberculose est plus susceptible de survenir chez les gens ayant des contacts étroits, fréquents ou prolongés avec une personne infectée.

La contagiosité de la tuberculose se termine quelques temps après le début du traitement.

Tuberculose et infection au VIH

Depuis les années 1980, on a enregistré une augmentation du nombre de cas de l’infection tuberculeuse en raison de l’épidémie de SIDA et l'émergence de bacilles multi-résistants aux antibiotiques.

Le VIH est un virus qui attaque les cellules du système immunitaire humain et qui le détruit ou altère leur fonctionnement. L’infection au VIH affaiblit le système immunitaire et favorise en conséquence chez les patients séropositifs l’infection à la tuberculose.

Par ailleurs, le virus VIH et le bacille de Koch forment une association dangereuse, chacun aidant la progression de l’autre. Selon les statistiques, la tuberculose est le premier responsable de la mort des malades du sida dans le monde.

Tuberculose et résistance aux médicaments

Les bactéries tuberculeuses peuvent développer, de façon naturelle, une résistance aux antibiotiques. Les souches de ces tuberculoses résistantes sont aussi contagieuses que celles pouvant être traitées.

L’apparition de la tuberculose résistante aux médicaments, due notamment à un traitement incomplet ou mal suivi, compromet davantage l’efficacité du combat contre cette épidémie. En effet, les patients qui en souffrent ne réagissent ni au traitement antibiotique standard, ni à plusieurs nouveaux antibiotiques plus puissants.

 

Tuberculose : Risques d'infection

N’importe qui peut être atteint de la tuberculose mais les facteurs suivants peuvent jouer un rôle dans la maladie.

Un système immunitaire affaibli

Un système immunitaire sain peut dans la majorité des cas combattre les bactéries de la tuberculose. La défense du corps humain n’est plus efficace lorsque le système immunitaire s’affaiblit. Un certains nombre de facteurs peuvent affaiblir le système immunitaire :

  • Le VIH –SIDA
  • Le diabète
  • Une maladie rénale en phase terminale
  • La chimiothérapie
  • Les médicaments utilisés pour prévenir contre les rejets des organes transplantés
  • Certains médicaments utilisés pour le traitement du rhumatisme articulaires, de la maladie de Crohn et du psoriasis.
  • La malnutrition
  • L’âge avancé
  • Etc.

Séjour dans un pays où la tuberculose est répandue

Le risque d’infection est grand chez les personnes qui vivent ou voyagent dans les pays où la prévalence de la tuberculose est importante, tels que :

  • L’Afrique Sub-saharienne
  • L’inde
  • La Chine
  • Le Mexique
  • Les Iles d’Asie du Sud-est et de la Micronésie
  • Une partie des l’ex Union Soviétique

La pauvreté, le tabagisme et la toxicomanie

La toxicomanie, le tabagisme et l’alcool affaiblissent le système immunitaire rendant plus vulnérable le corps à la tuberculose. Par ailleurs, l’insuffisance ou le non accès aux soins médicaux requis pour le diagnostic et le traitement de la tuberculose favorise également le développement de celle-ci.

Lieu d’habitation ou de travail

Le risque de transmission de la tuberculose est plus grand chez les gens qui vivent ou travaillent dans un milieu où vivent, circulent ou travaillent des tuberculeux en phase active tels que les hôpitaux, les prisons, les centres d’accueil et les camps de réfugiés.

Les atmosphères confinées, la promiscuité sont également propices au passage du bacille d’un individu à un autre.

 

 

Tuberculose : Complications

Une tuberculose non traitée entraîne la mort à plus ou moins brève échéance. En l’absence de traitement, une personne atteinte de tuberculose peut contaminer 10 à 15 personnes en une année.

Même si la tuberculose affecte généralement les poumons, les bactéries peuvent se disséminer par voie sanguine et infecter tous les organes du corps. Il existe plusieurs formes de tuberculose extra pulmonaire non contagieuse dont :

La tuberculose osseuse

La tuberculose osseuse touche surtout la colonne vertébrale, les hanches et les genoux. Cette forme de tuberculose  se manifeste par des douleurs osseuses et articulaires. Les douleurs vertébrales apparaissent à l'effort.

La tuberculose cérébrale et rétinienne

Cette forme de tuberculose est responsable de troubles de la vigilance ou de la conscience et de maux de tête. On observe surtout la méningite tuberculeuse chez l'enfant.

La tuberculose du foie et des reins

Cette forme de tuberculose se manifeste par un dysfonctionnement du foie et des reins.

La tuberculose cardiaque

Cette forme de tuberculose est responsable de douleurs thoraciques et de signes d'insuffisance cardiaque.

Tuberculose : Dépistage

Pour infirmer ou confirmer une infection tuberculeuse, le médecin pratique des examens physiques mais se fie également aux résultats des tests et examens suivants :

Un test cutané tuberculinique

Le test cutané tuberculinique est le plus utilisé pour déceler les infections par la bactérie de la tuberculose. Cette technique consiste à injecter dans la peau de l’avant bras, à l’aide d’une aiguille fine, une substance appelée tuberculine.

Si une réaction de la peau telle que rougeur et région dure et tuméfiée se manifeste à l'endroit de l'injection au cours des 48 à 72 heures qui suivent l’injection, cela révèle une infection tuberculeuse. Un second test peut-être proposé par le médecin, quelques semaines plus tard si le résultat est négatif.

Les résultats du test cutané peuvent toutefois être erronés. En effet, le vaccin contre la tuberculose (BCG) peut révéler par exemple un résultat positif. Un résultat faux-négatif peut aussi se produire chez certaines personnes qui ne réagissent pas au test (nouveau-nés, vieillards, sidéens, infection récente ou très importante).

Une prise de sang

Une prise de sang peut être effectuée pour déceler la présence de la bactérie tuberculeuse dans le corps. Cette technique est très utile pour les personnes ayant eu des contacts avec un tuberculeux contagieux, mais ayant obtenu des résultats négatifs aux tests cutanés.

Une radiographie pulmonaire

Une radiographie pulmonaire est nécessaire si les résultats des tests cutanés sont positifs ou si le patient présente des symptômes apparentés à l’infection tuberculeuse. Elle permet également de diagnostiquer des tuberculoses pulmonaires à un stade précoce avant même que la personne ne présente des signes.

Un test biologique sur des échantillons de sécrétions pulmonaires (crachats)

Ce genre de test permet d’identifier les bactéries et savoir si elles sont ou non résistantes aux antibiotiques.  Il aide aussi le médecin dans le choix des traitements à prescrire.

Tuberculose : Traitement médical

La tuberculose se soigne avec une association d’antibiotiques à prendre quotidiennement.

Le traitement contre la tuberculose peut durer de 6 à 12 mois.

Le type de médicaments prescrits ainsi que la durée du traitement contre la tuberculose varient notamment en fonction de l’âge, de l’état général du patient, de la possibilité de résistance aux médicaments, du type d’infection (latente ou active), de la souche de la bactérie et de l’organe infecté.

Tuberculose : Effets secondaires

Les effets secondaires liés aux médicaments pour traiter la tuberculose varient d’un médicament à un autre mais peuvent être sérieux s’ils se produisent.

Ils peuvent provoquer des effets indésirables comme par exemple des pertes d’appétit, des nausées et vomissements, des jaunisses (ictères), une coloration des urines, des selles et des larmes, des engourdissements dans les mains ou les pieds et une toxicité du foie.

Tuberculose : Traitement complémentaire

En général, après quelques semaines après le début du traitement, le patient n'est plus contagieux. Cela ne signifie pas pour autant que l’infection est totalement éradiquée.  Il est important de suivre le traitement, conformément aux instructions du médecin. S’il y a cessation de celui-avant le moment prescrit, non seulement, l'infection peut revenir mais la bactérie peut développer une résistance aux antibiotiques.

 

 

Tuberculose : Prévention

La vaccination contre la tuberculose

La première prévention contre la tuberculose repose sur la vaccination qui permet de réduire la fréquence de contamination chez l'enfant. Mais le BCG (Bacille de Calmette et Guérin) n’est pas entièrement efficace car il ne protège toujours pas les adultes et n’empêche donc la transmission de la tuberculose. Des recherches sur de nouveaux vaccins contre la tuberculose sont en cours.

Le traitement précoce et complet des patients

C’est la mesure la plus importante pour prévenir la propagation de la tuberculose. La transmission de la bactérie et l'apparition de souches résistantes aux antibiotiques peuvent ainsi être évitées. Un traitement préventif est plus simple et nécessite l’utilisation de moins de médicaments que pour traiter une tuberculose active.

La protection de l'entourage du malade

Les personnes infectées, pour prévenir la contagion de la tuberculose à leur entourage doivent, pendant les 2 ou 3 semaines du traitement :

  • Demeurer à la maison autant que possible
  • Vivre dans un espace bien aéré
  • Porter un masque en public

Il peut également être utile de mettre le malade en quarantaine, jusqu'à ce qu'il ne soit plus contagieux.

 

 Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la tuberculose.

 

Tuberculose : Forum et témoignages

Votre expérience sur la tuberculose peut être intéressante pour les autres. Pensez-y !

Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

 

Vous pouvez également voter pour cet article :

(29 votes, moyenne 4.41 sur 5)
TUBERCULOSE - Définition, Symptômes, Traitement. Transmission, Diagnostic, et Incubation. FORUM4.41 sur 51 basé sur 29 votants.

Commentaires   

 
+1 #3 pouget 16-02-2014 09:22
traité par un dérivé du bacille de koch pour un cancer de la vessie, aujourd'hui je souffre d'une vertèbre dorsale qui est en train de se détruire.
une tuberculose vertébrale aurait elle pu se développer suite à ce traitement pour le cancer de la vessie?
Citer
 
 
+1 #2 Saber 05-10-2013 23:57
Une de ma famille a un cancer de sein elle a fait l'ablation .maintenant elle est entraine de faire la chimeotherapie
La synthegraphe osseuse à démontre qu il ya un carcenom,esque sa peut être une tuberculose ou le cancer lui même .
Citer
 
 
-1 #1 BIBOU 03-10-2013 20:03
ET L'APRES TUBERCULOSE??.. .UN TRAITEMENT A MOITIE SUIVI (3MMOIS/6!) ET PLUS JAMAIS DE NOUVELLES?
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir